« " Alors, pas trop dures, les nuits ? " | Main | J’ai été approché par un chasseur de têtes. Que faire ? »

10/26/2009

Comments

Feed You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

PAULO LEITAO

URGENT: ON DEMANDE D´APPUYER UN ACTE DEVANT L´EMBASSADE D´ESPAGNE À LISBONNE, POUR PROTESTER CONTRE LES LOIS ESPAGNOLES CONTRE LES PÈRES ET LES ENFANTS.
Vous pouvez adhérer comme association ou comme personne à la PLAINTE DE LISBONNE:

http://denunciadelisboa.com/?lang=fr#goto


Messieurs, chers amis:
Le prochain samedi, le 16 avril 2.011, un groupe des citoyens portugais et espagnols, devant l´embassade d´Espagne à Lisbonne (Portugal), se manifestera pour protester pour la situation d´une petite fille portugaise qui habite en Espagne avec sa mère, la petite ALEXANDRA. Elle vient de célébrer son anniversaire. Elle a SEPT ANS.

En Espagne, la simple denontiation d´une mère à un père permet de séparer les enfants de leurs pères.

La situation des droits de l´homme, la situation de l´homme face aux femmes est terrible.

On veut protester contre les lois contraires aux droits qu´il faut exiger á un pays democratique.

Un homme a une peine différante pour le même delit qu´une femme.

En Espagne, l´homme et la femme n´ont pas besoin de demander la permission à aucun tribunal pour cesser de vivre ensemble. Il ne faut pas manifester aucune cause, à partir du troisième mois de mariage, pour demander le divorce.

L´Espagne est un banc de preuves d´une politique qui veut changer la société en déstruisant la famille, les rélations homme/femme, où les enfants sont “la propriété de la femme, de la mère”.

On demande aux associations des pères de famille divorcés de France d´envoyer un message d´appui a ce père portugais: Mr. Paulo Leitao, à sa proposition contre les lois espagnoles, à sa proposition: PLAINTE DE LISBONNE.

Il y a un groupe d´associations espagnoles et portugaises qui ont manifesté leur appui a cette remarquable action en Lisbonne contre des lois qu´il faut éliminer d´Europe.

On veut denoncer le TRAITÉ DE LISBONNE. L´Espagne sera le premier pays denoncé.

On demande d´être traité en Espagne avec toutes les garanties dans les tribunaux de justice, pour les hommes. La parole d´une femme est la condamation d´un homme. Les enfats sont separés de leurs pères.

Maintenant il y a beaucoup de mariages et de couples de plusieurs pays d´Europe, qui habitent en Espagne. Ça peut arriver à beaucoup de Français en Espagne. Nos enfants sont sequestrés dans les CASAS DE ACOGIDA (des maisons pour femmes) sans être informé le tribunal de la ville.

Un simple message des associations de pères de France aux collégues de Portugal sera le bienvenu. On peut aussi adhérer à la PLAINTE DE LISBONNE individuellement.

On vous prie d´envoyer un message à:

paulo.leitao@denunciadelisboa.com, associations.fr@denunciadelisboa.com

Merci, merci à tous. Aujourd´hui pour le Portugal, demain pour le reste.

Jésus AYALA, de la ASSOCIATION DES PÈRES DE FAMILLE SÉPARÉS DE BURGOS-A.P.F.S.-BURGOS (ESPAGNE).
http://denunciadelisboa.com/?lang=fr#goto

The comments to this entry are closed.